Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

29 mars 2006 3 29 /03 /mars /2006 16:43

 

Association de Défense Contre le Harcèlement Moral

   Objectifs de l’association

 

 

         Cette association sous la loi de 1901 a été fondée en 2000 par la présidente Yvonne Poncet- Bonissol, psycho- clinicienne et psychanalyste.

             Sa finalité est de venir en aide à ceux et celles qui sont victimes de harcèlement et de dévalorisation dans le cadre de leur vie privée.

             L’association soutient ces personnes sur l’ensemble du territoire français. Elle se donne pour mission d’éclairer et d’informer les juristes afin qu’ils puissent mieux cerner la personnalité du sujet à profil pervers narcissique et, en toute connaissance de cause, ceux qui en sont la proie.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Association d'aide contre le harcèlement moral - dans adchm
commenter cet article

commentaires

Pascal 13/01/2017 14:17

Bonjour,
La description que vous faites du pervers narcissique est édifiante, juste et conforme à notre vie, ma soeur et moi, enfants d'un NP.
Mettre des mots sur un comportement et comment être aidé est certainement un réconfort pour les personnes concernées par cette perversité, même si leurs souffrances, isolement et perte de confiance n'aide pas a une démarche d'éloignement.
Enfant de PN, j'ai écrit en quelques heures, une nuit d'insomnie, sanas retouche ni correction, le poème suivant.il permet de mieux visualiser l'étrange vie que j'ai vécue:
"LA FERME !"
Alors que la guerre faisait rage
Est né un gros chat sauvage, (Mon père est né en 1942)
de l'amour passionné
de la couturière et du menuisier ( Profession de mes grands-parents)

Le temps passa paisiblement
la vie s'améliorant doucement
le matou pas à son aise
la peur de tout, lui en déplaise

Ne contrôlant ses sentiments,
Fonçant toujours de l'avant
décida pour être fier
de dominer l'univers.

Un hasard de la vie
lui fît rencontrer une souris (ma mère)
belle, heureuse, douce et sincère,
ignorant l'avenir austère.

De la vierge et du malin,
de la carpe et du lapin,
naquit au petit matin,
deux souriceaux orphelins. ( ma soeur et moi)

Car ne pouvant maîtriser,
ses sentiments exacerbés,
pour la famille à décidé,
l'isolement d'une cage dorée.

Cette matière noble et brillante,
paraissait fort éclatante,
protégeant de tout coté,
internés mais disculpé !

Elle avait double avantage,
protéger des commérages,
et ainsi tous enfermés,
de ne pouvoir s'en échapper.

Cette stratégie élaborée,
beaucoup de temps ayant passé,
le chat commença son ouvrage,
peur, dévalorisation, outrages...

Dans la cage, affolés,
que la ferme contemplait,
les souris se débattait,
mais personne ne les entendait.

Alors, lentement, chaque animal,
pensant situation normale,
ne pouvant y échapper,
pour la survie, acceptait.

Un jour, le chat s'assoupi,
et la porte s'entrouvrit,
profitant aux petites souries,
pour reconstruire leur vie.

Elles coururent à travers champs,
cherchant de nouveaux parents,
s'éloignant de leur mère,
ne comprenant son affaire.

Puis l'abominable chat,
s'en prit à la sourie devenue rat. (Mon père PN chercha de nouveau à me faire du mal)

Bien mal lui en prit,
car il n'avait pas compris,
que découvrir de belles choses, (mon éloignement m'a, en parti, reconstruit)
métamorphose.

Utilisant un stratagème, (manipulation familiale par internet)
se retournant contre lui-même,
le chat chat ; "injustice!",
avec malice.

Mais c'était installé à la ferme,
de rouge, de noir, un gendarme,
qui expliqua au rat, (je me suis fait conseiller par la justice que j'ai fait intervenir)
La loi.

Et le rat s'en empara, (J'ai utilisé la loi )
alertant vaches, moutons, oies, (J'ai avisé la famille, amis et autres de la situation de ma mère)
que la souris tant accusée, ( ma mère)
y était obligée.

Chacun ainsi informé,
de la triste réalité,
de l'absolu nécessité,
d'aider la souris apeurées. (ma mère)

Seul le gros rat affrontera,
appliquant la loi,
le gros chat ébouriffé,
avec justice, sans pitié.

Et par ce texte je fais serment,
de toujours aider ma maman,
pour l'éternité, avec force et peine,
car je l'ai comprise et que je l'aime.

Voilà.
C'est un gachis pour tous et qui laisse des traces vie entière.Il faut appliquer la loi et prendre de la distance.
Tout cela paraît simple et évident mais terriblement long et impossible pour les personnes vulnérables, intelligentes et sensibles confrontées au NP.

Mais tout est possible...

Sylvain 06/09/2015 16:16

Bonjour,
J ai divorcé de lon ex epouse en 2013. Depuis elle m attaque en privé. Elle me denigre aupres des enseignants de l ecole de notre fils de 5 ans. Elle dit a notre fils que je suis malade que chez papa c est nul... elle m insulte devant lui. Elle me menace de tout. Elle menace ma femme et mon second fils avec le soutien d une copine a elle.
J ai le droit aux pires méchancetés comme ne pas remettre mon fils a l heure. Ne pas me commu iquer des nouvelles de lui. Me dire sans cesse que je ne suis rien pour lui... je souffre. J ai déposé des mains courantes et une plainte pour harcèlement directement aupres du procureur de la republique. Je ne sais plus quoi faire.

Cendsi 05/09/2015 17:31

Bonjour à tous, hier c'était l anniversaire de 2 ans de combat face a un PN. Rien ni personne ne l arrete il trompe son monde en se faisant passer pour une victime. Il y a 2 ans le 4 septembre, je suis placée en garde à vue pour violence sur mineur de moins de 15 ans. Puis , accusée par mon propre fils que j enferme son frere et sa soeur dans la cave alors que je me trouve a 400km réfugiée chez ma mère. Mais les gendarmes y croient vont voir mon voisinage afin de savoir ou je me trouve. Convocation a multiples reprises a la gendarmerie, prises d empreintes, photo ADN. Je suis traitee comme une criminelle et le cauchemar continu. Le pere va a l école a 10h en plein cours pour prendre les 2 derniers , le grand etant devenu son allier n est meme pas au college mais se trouve deja dans la voiture pret a partir. Alerté par l ecole lorsque j arrive les gendarmes y sont deja et m explique qu il a le droit autant que moi de les prendre. Puis par l intermédiaire de mon fils je suis accuse de toxicomanie. Je demande une assignation d heure en heure afin de récupérer les 2 petits qui a l epoque ont 3 et 5 ans. Mr utilise tout les éléments pour me nuire journal intime dossier médical menace ma mere mes amis ma famille...
En 2014 ca continue convocation gendarmerie mr affirme que je manipule les enfants et le gendarme m interroge sur des propos que ma fille aurait tenu a l egard du plus grand . En 2015 il s est avere qu effectivement ma fille avait raison malgre son jeune age. Des enquêtes sociales ont ete realise a la demande du juge. La 1ere conclut a une aliénation parentale du pere sur notre fils aîné. A la suite une expertise est demandee suite a cette aliénation mais encore une fois il trompe son monde ainsi que le Dr Chevalier en expliquant que c est moi qui est accusée d aliénation. Dans les conclusions il est dit qu'il n y a pas d aliénation chez mme alors que cetait dans ses conclusions a lui qu il fallait dire s il y avait aliénation. Une amo est demandé et la encore mr est un papa merveilleux et mme est dans le conflit. Je suis juste dans la defense a me battre pour garder mes enfants.les décisions des juges pour enfants et JAF ont donne la garde de l aîné au papa et les 2 petits a la maman. Je croyais en juin 2015 que tout allez rentrer dans l ordre mais non hélas. ..Août 2015 je recois courrier en recommandé sms avec menaces chantages insultes car nouvelle lubi du pere :descolariser mon fils de 14 ans au benefice du Cned pour des raisons non valable car le college se situe a 500m du domicile il y a a peine 400 élèves. Des aménagements sont en place afin d aider au mieux mon fils qui a une dyspraxie (AVS) Emploi du temps amenage dispense de sport etc... il veut le desociabilise afin qu il soit sous son emprise totale. Depuis la rentrée je fais des insomnies toutes les nuits car le pere doit obtenir ma signature et mon accord. Or je ne suis pas favorable à cette decision. Et il me fait vivre un enfer ne respecte pas mes droits de visite monte notre fils contre moi car celui ci dans son dernier Sms je cite: Connasse pas de CNED plus de mere. Je ne lui en veut paspour autant car il est sous l emprise de sob père. J ai résumé tres court mais j ai besoin d aide. Je ne sais plus qui allait voir car meme une As ave laquelle je me suis entretenue ce jeudi afin de l informer de cette situation préoccupante n a pas su trouver les bons mots mis a part de me dire quelle allait faire un signalement. Mon fils est descolarisé et son dossier au CNED n a pas ete déposé et je suis tres inquiète. Comment casser ce jugement erroné ou personne n a voulu emettre un doute sur la personnalité de mr et ses agissements a mon egard. Comment peut on accuse une personne sans preuve juste par des dires . C'est un grand manipulateur et pervers narcissique. Il inverse les roles et me dit souvent dans ses sms je ne cederai jamais a tes chantages. Mais c est lui qui me fait du chantage et m accuse de toutes les pires choses. Je me defend depuis 2 ans face a ses accusations mensengeres. Il ment sur sa vie la mienne aux enfants. Il est destructeur. Depuis je suis cataloguee comme une personne qui est dans le conflit mais je suis juste une maman qui veut proteger ses enfants de ce conflit conjugual. Un homme trompé est pret a tout et joue la politique de la terre brûlée. De l aide SVP...

Cendsi 05/09/2015 17:27

Bonjour à tous, hier c'était l anniversaire de 2 ans de combat face a un PN. Rien ni personne ne l arrete il trompe son monde en se faisant passer pour une victime. Il y a 2 ans le 4 septembre, je suis placée en garde à vue pour violence sur mineur de moins de 15 ans. Puis , accusée par mon propre fils que j enferme son frere et sa soeur dans la cave alors que je me trouve a 400km réfugiée chez ma mère. Mais les gendarmes y croient vont voir mon voisinage afin de savoir ou je me trouve. Convocation a multiples reprises a la gendarmerie, prises d empreintes, photo ADN. Je suis traitee comme une criminelle et le cauchemar continu. Le pere va a l école a 10h en plein cours pour prendre les 2 derniers , le grand etant devenu son allier n est meme pas au college mais se trouve deja dans la voiture pret a partir. Alerté par l ecole lorsque j arrive les gendarmes y sont deja et m explique qu il a le droit autant que moi de les prendre. Puis par l intermédiaire de mon fils je suis accuse de toxicomanie. Je demande une assignation d heure en heure afin de récupérer les 2 petits qui a l epoque ont 3 et 5 ans. Mr utilise tout les éléments pour me nuire journal intime dossier médical menace ma mere mes amis ma famille...
En 2014 ca continue convocation gendarmerie mr affirme que je manipule les enfants et le gendarme m interroge sur des propos que ma fille aurait tenu a l egard du plus grand . En 2015 il s est avere qu effectivement ma fille avait raison malgre son jeune age. Des enquêtes sociales ont ete realise a la demande du juge. La 1ere conclut a une aliénation parentale du pere sur notre fils aîné. A la suite une expertise est demandee suite a cette aliénation mais encore une fois il trompe son monde ainsi que le Dr Chevalier en expliquant que c est moi qui est accusée d aliénation. Dans les conclusions il est dit qu'il n y a pas d aliénation chez mme alors que cetait dans ses conclusions a lui qu il fallait dire s il y avait aliénation. Une amo est demandé et la encore mr est un papa merveilleux et mme est dans le conflit. Je suis juste dans la defense a me battre pour garder mes enfants.les décisions des juges pour enfants et JAF ont donne la garde de l aîné au papa et les 2 petits a la maman. Je croyais en juin 2015 que tout allez rentrer dans l ordre mais non hélas. ..Août 2015 je recois courrier en recommandé sms avec menaces chantages insultes car nouvelle lubi du pere :descolariser mon fils de 14 ans au benefice du Cned pour des raisons non valable car le college se situe a 500m du domicile il y a a peine 400 élèves. Des aménagements sont en place afin d aider au mieux mon fils qui a une dyspraxie (AVS) Emploi du temps amenage dispense de sport etc... il veut le desociabilise afin qu il soit sous son emprise totale. Depuis la rentrée je fais des insomnies toutes les nuits car le pere doit obtenir ma signature et mon accord. Or je ne suis pas favorable à cette decision. Et il me fait vivre un enfer ne respecte pas mes droits de visite monte notre fils contre moi car celui ci dans son dernier Sms je cite: Connasse pas de CNED plus de mere. Je ne lui en veut paspour autant car il est sous l emprise de sob père. J ai résumé tres court mais j ai besoin d aide. Je ne sais plus qui allait voir car meme une As ave laquelle je me suis entretenue ce jeudi afin de l informer de cette situation préoccupante n a pas su trouver les bons mots mis a part de me dire quelle allait faire un signalement. Mon fils est descolarisé et son dossier au CNED n a pas ete déposé et je suis tres inquiète. Comment casser ce jugement erroné ou personne n a voulu emettre un doute sur la personnalité de mr et ses agissements a mon egard. Comment peut on accuse une personne sans preuve juste par des dires . C'est un grand manipulateur et pervers narcissique. Il inverse les roles et me dit souvent dans ses sms je ne cederai jamais a tes chantages. Mais c est lui qui me fait du chantage et m accuse de toutes les pires choses. Je me defend depuis 2 ans face a ses accusations mensengeres. Il ment sur sa vie la mienne aux enfants. Il est destructeur. Depuis je suis cataloguee comme une personne qui est dans le conflit mais je suis juste une maman qui veut proteger ses enfants de ce conflit conjugual. Un homme trompé est pret a tout et joue la politique de la terre brûlée. De l aide SVP...

Poona 16/08/2015 17:13

Bonjour,Madame Poncet Bonnisol,je suis allée vous voir,vers 2002, alors que mon fils,issu de deux cultures,il n'avait pas supporté et s'est sauvé dans la rue.Il avait 7ans.Son père,PN,l'a utilisé contre moi.Vous saviez que j'étais déterminée à le protéger.Celà a duré plus de 22ans,il a même réussi à tromper la justice et en avoir la résidence de 10ans à 14ans et à 700kmsA/R de moi.Je n'ai jamais laissé mon fils,je lui ai fait son "éducation" par téléphone puisque son père ne s'en n'est pas occupé,en "bon"PN.Je suis allée chercher mon fils,tous les 15j.pour le faire sortir de cet enfer.A son retour à 14ans,mon fils avait perdu tout contact avec une vie normale,il n'arrivait plus à sortir de la maison car il restait dans sa chambre,servait de baby-sitter chez son père.Il a fait des tentatives de suicide pour m'interpeler dont une s'est aux urgences.Dire que je travaillais dans "l'enfance en danger"!!Ceci ne me permettais pas de voir les thérapeutes dans la ville de province.J'ai lu et relu vôtre diagnostic et le livre de vôtre collègue sur le harcèlement moral,pendant 10ans pour me donner la force de continuer,seule.Ma fille n'avait vu que le bon côté de son beau-père et s'est retournée contre moi:"ta mère est folle"(agée de 14 ans)elle n'a plus de contact avec moi.Je dirais"seule contre tous"je n'ai jamais lâché même devant la justice,de 2001 à 2008.même si je passais comme la mauvaise.Mon fils a reproduit la même violence que son père à mon égard,un peu moins humiliant verbalement.J'ai dû faire ce que je n'ai pû faire 20ans avant avec son père,j'ai fini par arrêter cette violence physique par une plainte.Celà fait deux ans aujourd'hui.Il est parti vivre avec son grand-père maternel à 10kms de moi.Il s'est fait passer pour une victime.Je laisse faire le temps, mais je reste présente,juste ce qu'il faut,quand il faut.Il m'a fait part des réflexions sur la "famille"et commence à avoir du recul,il supporte plus longtemps ma présence et me parle à nouveau.Il rentre en Master1,je pense que sa scolarité a été préservée par nôtre volonté à tous les deux.22ans de harcèlement moral en privé,celà marque,je commence à en sortir mais je ne serais plus jamais comme avant.Merci à vous,Yvonne.

Articles Récents

Liens